dimanche 19 octobre 2008

Mezzo & Pirus - Le roi des mouches

J'étais complétement passé à côté du premier tome lors de sa sortie en 2005, quelque chose dans le dessin me laissait de marbre. Dingue. Parce que franchement, et trois ans plus tard, le dessin de Mezzo est dans ce style comics très codifié et multi-représenté, une véritable révélation pour moi. Il est des qualités que l'on s'efforce à ne pas voir...

J'ai donc profité de la sortie du tome 2 chez Drugstore (c'est quoi ce label Glénat ?) pour lire l'ensemble du dyptique et plus que la découverte du dessin qui malgré tout ne lasse pas de me fasciner, c'est la justesse des récitatifs ainsi que des parties dialoguées qui m'a réellement scotché sur place. Pirus a une qualité d'écriture très rare, il connaît les artifices de la langue, comment on agrémente une phrase pour qu'elle percute, pour qu'elle frappe et qu'elle touche. Pirus sait bien que le dessin de Mezzo saura parfaitement représenter les pires excés, il se concentre donc sur la langue, sur sa puissance formelle. C'est beau et surtout ça ne lasse pas. On pouvait raisonnablement penser que la justesse de ton de la première moitié de Hallorave se dissiperait sur la fin. Que dalle, le niveau demeure et fixe cet album et son suivant comme deux étalons de ce que la Bande Dessinée européene peut produire lorsqu'elle s'évade franchement de ses cacracns habituels pour aller flirter avec les Clowes, Burns et Ware. Au final ce dyptique se tient parfaitement, la folie des premières scènes se retrouvent bien dans les conclusions du tome 2, avec sans doute le désespoir en moins.
Et puis quoi, deux auteurs qui rendent l'est de la France sexy, ça compte dans une vie de lecteur non ?

4 commentaires:

jyrille a dit…

Aaaah yes ! Je suis fou de cette bd. C'est vraiment dingue que oui, tu sois passé à côté. Je ne m'en lasse pas, c'est un de mes plus beaux achats. Et ce dessin ! Cette littérature ! Je te dis pas le lobbying que je pratique au sujet du Roi des mouches.

tibou a dit…

ahahaha, rendre l'est de la france sexy? nan mais regarde jyjy et moi, ça te suffit pas? hein? hein?

thyuig a dit…

Dîtes c'était pas ce week-end la rencontre sexy d'ailleurs ???
Et sinon ouais, j'étais passé à côté un peu par bêtise je crois, un snobisme mal placé. MAis faut dire que je découvrais toute la bd à l'époque donc bon, je ne pouvais pas tout voir.

jyrille a dit…

Si, c'était ce week-end. Mais je n'ai malheureusement pas pu y aller. En tout cas si tu as redécouvert toute la bd à l'époque, je dis chapeau. Quoi que finalement c'est un peu pareil pour moi : j'ai commencé à relire de la bd en 2004. Quand je me suis acheté un Larcenet qui ne faisait plus Bill Baroud.